PROGRAMMATION

Vendredi 24 septembre 2021

ANTHONY ROTHER (PSI49NET / Ghost Archive – Francfort)

Visionnaire influent, pionniers des musiques électroniques et un des producteurs les plus prolifiques de la scène, Anthony Rother est une légende de l’électro et traîne derrière lui 20 ans de carrière à en explorer les limites, entre techno, pop et musiques expérimentales. Avec ses label Psi49net et Datapunk, il a cultivé une indépendance artistique avec sa vision de la musique électronique : une approche narrative unique des sons dans un rétro-futurisme influencé par Kraftwerk et des paroles qui sont souvent en rapport avec les conséquences du progrès technique, les relations entre l’humain et la machine ou le rôle de l’ordinateur dans la société.
Une discographie colossale qui le fait collaborer avec Dj Hell, Sven Väth, Karl Karl Bartos de Kraftwerk, The Hacker ou Terence Fixmer, sans oublier ses sorties récentes sur Omnidisc (Danny Daze), Mistress Recordings (DVS1) ou Rekids (Radioslave). 
En grand technicien du son, quand Anthony Rother prend la route du live, c’est tout un studio qu’il déplace, avec une impressionnante collection de synthétiseurs et de machines. Sur scène, Rother se mue en un one-man-band, improvisant à chaque fois un live unique, alimenté par l’énergie de son public. Euphorie assuré avec ce maître de l’électro !

SERGE (Clone – Rotterdam)

Le dévouement de Serge pour la musique est sans précédent. L’icône de Rotterdam s’est imposé sur la scène mondiale en dénichant d’innombrables producteurs sur son label Clone Records. Sélecteur incontournable, aimé autant par les ravers chevronnés que les jeunes danseurs, Serge reste fidèle à la philosophie des premiers jours. Ses Dj sets sont colorés et joués avec énergie et enthousiasme. Serge peut tout autant vous séduire avec la plus belle et la plus sexy des house, vous attaquer à coup d’électro ou vous dynamiser avec la plus féroce des techno, le tout à partir d’une vaste collection de disques construite sur plus de 30 ans. Bien sûr, la collection continue de grandir…

CUFTEN (Planet Phuture/Tripalium – Caen)

La rave a de beaux jours devant elle avec l’arrivée de la tornade Cuften. Viking-geek passionné de machines et de bidouillages sonores, le producteur normand s’amuse à déconstruire l’esthétique rave et les sons old school avec sa vision futuriste et singulière. DJ depuis l’adolescence, Cuften a d’abord commencé dans les free party, avant de collectionner les vieux synthétiseurs et de bricoler ses propres outils de production pour livrer une musique qui vient de ses tripes : spontanée, frontale et 100% analogique, à l’image de ses lives machines qu’il orchestre avec une énergie débordante, camouflé derrière sa chevelure mouvante au gré de ses snares, kicks et drums. Il se fait rapidement une place dans la scène underground parisienne, avec l’appui d’artistes comme Manu Le Malin, Umwelt, Ed Isar ou 14 Anger et en enflammant les dancefloors des lieux underground les plus prisés de l’hexagone : La Station – gare des Mines , Concrete , Dehors Brut ou encore Warehouse à Nantes. Après un premier EP en 2019 sur Tripalium et ‘Canal Energy’ sur Minimum Syndicat, il devient le premier artiste extérieur à signer sur le grand label Planet Phuture , du légendaire Marc Acardipane avec l’EP ‘Solar Ashes’ en 2021, à l’esthétique rave diabolique entre textures abrasives et synthé old school. En attendant son premier album et des EPs sur Kontrakult , Diffuse Reality et Rave Or Flesh , Cuften présente un nouveau live entièrement analogique à la scénographie électrique et immersive avec l’artiste VJ Datatura qui habille la scène de vieilles TV empilées, à mi-chemin entre retro-gaming et âge d’or de l’informatique. Reprenant tous les codes de la rave 90s, cette création explosive, colorée et acide travaillée en résidence à La Carène et au Cargö est sélectionnée pour les Inou.s du Printemps de Bourges . Un aller simple vers des paysages sonores dystopiques. Féru.e.s de l’esprit rave et des expérimentations, retenez bien ce nom !

WARUM (Hard Fist – Lyon)

« Pourquoi Warum ? Oui, c’est ça. » Enfant de feu Bar25 où elle voit ses nuits se transformer en jour, Warum s’inscrit comme héritière d’une minimale globalisée, ouverte sur le monde. Collectionneuse, Warum est radicale et exigeante. En une petite dizaine d’années, elle a su se constituer une collection intemporelle, en-dehors des frontières que constituent les étiquettes de bacs de disques.
Seule ou en B2B, elle multiplie déjà de nombreuses expériences à Lyon (Le Sucre, Club Transbo, Le Terminal, Le Lavoir Public, La Maison M, Super 5, Le Bellona, HEAT, la Péniche Loupika, Chromatic, Le Paradox, le MOB Hôtel…), Paris (REX Club, Le Pop Up du Label, la Felicita, Rinse France, le Mellotron, Dizonord…), Marseille (Toit Terrasse de la Friche Belle De Mai), Grenoble (La Bobine), Sète (Worldwide Festival), Dijon (festival DIRECT.3), Bordeaux (plage de l’IBOAT) et à l’étranger (Jordan: Amman ; Israel: Tel Aviv/Haifa/Jaffa ; Romania: Cluj ; Spain: Madrid).
Oscillant entre classic tracks et pépites injustement méconnues, Warum délivre aujourd’hui des sets au design sonore sensible et singulier, pour une expérience dancefloor délicate, mélodique mais incroyablement percussive.
“Pourquoi Warum ? Parce que.”

KONIK (Risk/Metrohm – Lyon/Dijon)

Après quelques sorties nocturnes des plus agitées, KONIK découvre la musique électronique et avec elle, les dj’s qui la font. En 1996 c’est une vraie révélation lorsqu’il voit pour la première fois Jeff Mills aux platines, la vocation est née ! Konik mixe à l’époque techno et développe sa technique qui lui permet de rapidement mixer à 3 platines dans tous les bons spots de l’Est de la France. Producteur, remixeur et surtout dj, c’est aux platines que Konik partage le mieux sa vision des musiques électroniques. Teintés de ses diverses influences ses mixes sont éclectiques et bourrés d’énergie. Konik aime toutes les musiques électroniques sans aucune barrière ! Après un premier titre 80 sur le label Metrohm records, Konik a sortie un remix pour F.E.M sur le label M.E.S Music en juin dernier. Des premières productions qui en appellent d’autres. À suivre.
Il a partagé les platines et joué aux côtés de Jeff Mills, Modeselektor, Juan Maclean, Tevatron, Dj Deep, Sterac, Shlomo, Marcelus, Dj Bone, Voiski, The Driver, Birth Of Frequency, Lowris, Ark, ou encore Pit Spector…Konik est aujourd’hui, avec son compère de la première heure, P’tit Luc, à la tête de RISK Party, des soirées PiXMiX et du SIRK Festival qui se déroule chaque mois d’avril depuis 5 ans.

INFOS PRATIQUES

Soirée en partenariat avec la Vapeur

Aéroport Dijon-Bourgogne
717 Rue de l’Aviation, 21600 Ouges
vendredi 24/09/2021 – 18h00/2h00
Pass sanitaire valide obligatoire
Carte d’identité obligatoire
Bar avec jetons
Restauration sur l’événement
CB acceptée
Sécurité
Animaux interdits

BILLETTERIE